Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

avion

  • Ceci est un message de l'amicale des dictateurs à ses membres

    Imprimer

    Il semblerait qu’un mal étrange frappe nos adhérents ayant prêté ou dont les proches auraient prêté des avions à des membres du gouvernement français, membres de l’UMP. Dès lors qu’un ministre de Nicolas Sarkozy met les pieds dans un jet affrété, le dictateur est contesté, et peut même avoir à s’enfuir. L’amicale des dictateurs insiste sur les mesures prophylactiques à prendre d’urgence : n’affrétez plus d’avions aux membres de l’UMP qui souhaiteraient venir passer quelques jours au soleil, entre deux conseils des ministres. Eviter la photo sur le perron en leur compagnie. Fuyez les comme la peste quand bien même ils souhaitent vous aider en déclarant que votre pays n’est pas si dictatorial que cela, deux trois coups de matraques n’ayant jamais fait de mal à personne.

    Ces quelques mesures provisoires devraient vous permettre de passer l’orage de la contestation pour retrouver la stabilité qu’appellent de leurs vœux les grandes institutions financières, que nous remercions au passage pour leur soutien qui se manifeste par une dégradation de la note financière de la Tunisie depuis que la population de celle-ci a déposé notre regretté collègue Zine El-Abidine Ben Ali.

    Le bureau de l’amicale.